Bande-Annonce : Voyoucratie, dense et sombre !

Si le film est à la hauteur de la bande-annonce, Voyoucratie devrait être la très bonne surprise du cinéma français de ce premier semestre.

Réalisé par le duo FGKO, alias Fabrice Garçon et Kévin Ossona, cette première œuvre a déjà existé en tant que moyen métrage en 2013.

Le pitch : À sa sortie de prison, Sam, joué par Salim Kechiouche, tente de se réinsérer mais est vite rattrapé par le milieu et sombre peu à peu dans un engrenage criminel. A travers les yeux de son fils, il perçoit une lueur d’espoir.

A première vue, le registre de Voyoucratie est à l’opposé de celui d’Ami-Ami, actuellement dans les salles, et on risque plutôt d’être dans un univers proche de Bad Lieutenant d’Abel Ferrara ou du Phophète de Jacques Audiard, références que les réalisateurs revendiquent totalement.

A propos de leur travail, ils déclarent : « Sur le fond, nous revendiquons un certain plaisir à illustrer la déchéance humaine et les êtres broyés », donc ça sent bon et ça promet !

En salles le 31 janvier 2018.

Le film choc de l’année ?

Wait and SEE !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !