Andrew Garfield méconnaissable dans Mainstream

Gia Coppola, la nièce de Sofia et la petite fille de Francis Ford, revient à la réalisation avec une relation triangulaire au temps du tout numérique.

Sept années après Palo Alto, qui mettait en scène Emma Roberts et James Franco, et The Secret Life of the Lonely Doll avec Jessica Lange et Naomi Watts, à 33 ans, Gia Coppola vient de présenter Mainstream, son nouveau long-métrage, à la Mostra de Venise.

La jeune réalisatrice y a dirigé Maya Thurman-Hawke, révélée dans la série Stranger Things, et un Andrew Garfield métamorphosé.

Le pitch officiel : A l’ère du tout numérique et de l’impossibilité de préserver son identité secrète, les aventures de trois individus enchevêtrés au cœur d’un triangle amoureux excentrique, dont l’un des leurs va vivre une célébrité fulgurante suite à une vidéo devenue virale.

Gia Coppola évoque comme inspiration première, le film Un Homme dans la Foule d’Elia Kazan sorti en 1957, dont l’histoire suit un vagabond en pleine perte des réalités à cause d’une soudaine célébrité.

« C’est l’histoire d’un amour pour une personne qui ne s’aime pas face à la culture émergente du monde moderne » a déclaré la réalisatrice au site Deadline.

Pour l’instant, Mainstream n’a pas encore de date de sortie française d’annoncée.

Wait and SEE !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !