Adam Driver : « Je connaissais des membres du KKK »

Alors que BlacKKKlansman de Spike Lee aura marqué 2018, notamment grâce à Adam Driver, et que ce dernier a repris le costume de Kylo Ren pour l’épisode 9 de Star Wars, le comédien a donné un entretien au site Deadline, extraits !

A propos de Spike Lee, Driver a déclaré ceci :
« Je trouve que ses films sont complètement imprévisibles. J’ai l’impression qu’il est un artiste de collage, ces derniers sont toujours inattendus et très dynamiques. »

Puis il enchaine sur son enfance dans l’Indiana :
« Je connaissais des personnes impliquées dans le KKK. Il y avait un de mes voisins et ami dont le père était très impliqué, et ils vivaient dans la rue près de nous. Je ne le vois plus, ils ne font plus partie de ma vie. Mais je me souviens qu’à l’époque, il y avait une présence constante du Klan »

Quant à sa description du Klan :
« Je cherche tous les adjectifs pour décrire avec précision le mot « stupide ». Ignorant et haineux, et rien de ce que je voulais faire partie. »

Et il revient sur sa carrière… :
« J’ai l’impression que je ne suis pas à la hauteur et que je comprends à peine comment faire mon travail, sans parler d’essayer de m’impliquer dans quelque chose d’autre. J’ai travaillé avec des gens extraordinaires je me suis toujours dit « Oh, je ne suis pas capable de faire ça ». Je n’ai pas envie d’imposer au public quelque chose d’ennuyeux.

…et sur Star Wars et Girls :
« C’est la deuxième fois dans ma carrière que je joue plusieurs fois le même rôle. Je pense qu’avec Star Wars, cela fait six ans cette année que je travaille dessus. J’ai eu cette expérience également avec Girls, où il s’est passé six ou sept ans à partir du moment où nous avons filmé le pilote jusqu’au dernier épisode. Avec Girls, il n’y avait pas vraiment de fin en vue, c’était donc amusant de la développer en même temps et de réfléchir à l’endroit où cela se passait. Avec Star Wars, je disposais d’un certain nombre d’informations indiquant où tout cela se passait, et c’est ce que j’avais dans la tête. Star Wars, c’est très théâtral ».

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !