30 ans après, le tueur de Memories of Murder identifié !

En 2003, Bong Joon-ho, réalisateur de Parasite, signait le chef d’œuvre Memories of Murder. Le film s’inspirait de véritables crimes commis entre 1986 et 1991.

Il y a plus de quinze ans, Memories of Murder, le second long-métrage du Sud-Coréen Bong Joon-ho, débarquait dans les salles obscures. Le cinéaste, âgé de 35 ans, s’était emparé de l’histoire vraie d’un serial killer de la fin des années 80. Le film démarrait avec la découverte dans la province de Gyunggi en Corée du Sud, du corps d’une jeune femme violée puis assassinée. 

D’autres crimes se suivaient avec le même mode opératoire : les soirs de pluies, un homme s’attaquait à des femmes seules, vêtues de rouge, en demandant à une radio locale de diffuser toujours la même chanson quelques heures auparavant. La même histoire a été traitée en 2007 par David Fincher dans Zodiac, et dans les deux films la police restait impuissante. 

Le vrai meurtrier s’est attaqué à dix victimes âgée de 13 à 71 ans, sur une période de cinq années, dans les villages de Hwaseong au sud de Séoul. Le cinglé ligotait ses victimes et les étranglait avec leurs affaires comme leurs bas ou leurs chaussettes. À l’époque, il était le premier serial killer de toute l’histoire du pays. Plus de 2 millions de policiers furent mobilisés, mais malgré tous les efforts apportés, l’enquête était restée au point mort. 

Trente plus tard, le mystère semble enfin résolu. Selon l’agence de presse Yonhap, la police Coréenne vient d’annoncer qu’elle venait de repérer un homme de 56 ans, actuellement en prison, qui serait soupçonné d’être impliqué dans au moins trois des dix meurtres de Hwaseong. L’individu a été confondu grâce à l’analyse ADN. 

A lire : notre chronique sur Parasite

En juillet dernier, une équipe chargée des enquêtes sur les cas non résolus de l’Agence de police provinciale de Gyeonggi Nambu a envoyé certaines preuves au Service national de médecine légale et a demandé des analyses. Les résultats ont montré que l’ADN recueilli dans un des sous-vêtements de la neuvième victime correspondait à cet homme, puis pour deux autres meurtres de l’affaire. La police souligne continue ses investigations pour confirmer la responsabilité du suspect dans les autres crimes. 

Wait and SEE !

Et SEE tu partageais cet article ?

Découvre notre boutique

+ de Wait and SEE

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !