Jules-Edouard Moustic “Angélique Marquise des Anges a rendu mon pantalon vivant”

On a bu des coups avec le pépère Moustic, et parlé cinoche. Des frères Coen à Pee Wee Herman en passant par Jim Jarmush, l’ex présentateur potache de Groland nous offre son trombinoscope septième art.

Propos recueillis par Anthony Martin

Le film qui vous fait le plus rire ?
Les époques changent, les goûts également et l’humeur est aussi un critère à ne pas négliger. De plus, je vous rappelle que la tentative de faire rire est mon travail. Donc, un film « d’humour » me donne l’impression d’être au bureau. Je dirais un film des Monty Python. J’adore me vautrer dans l’humour des Anglais.

Le film qui vous a déjà fait pleurer ?
Je n’ai plus de larmes.

La scène d’action qui vous a le plus scotché ?
Dans le film Miller’s Crossing de Joel Coen : la montée de deux tueurs à gages dans des escaliers sur la musique « Danny Boy » et la violence froide, en retour, de l’homme qu’ils venaient éliminer, toujours sur cet air.

Le film que vous vous repassez en boucle ?
Je n’aime pas l’idée de boucle, disons, pour vous faire plaisir, The Big Lebowski toujours des frères Coen.

Le film qui vous donne envie d’être amoureux ?
Je le suis.

Le film qui vous donne envie de dormir ?
Tous à partir de 22h30.

Michèle Mercier en 1964  dans Angelique marquise des anges de Bernard Borderie

Votre scène d’amour préférée ?
Pee-Wee Herman dans le film Big Top Pee-Wee. Au pied d’un arbre, dans un champ, Il essaie désespérément d’emmener une fille « terre-à-terre » dans sa poésie en associant une image à la forme des nuages. Il finira par s’emmêler minablement les doigts dans sa chevelure bouclée. Fin de l’histoire d’amour.

L’acteur avec lequel vous aimeriez passer toute la nuit à discuter ?
François Cluzet, Dustin Hoffman, Forest Whitaker, Harvey Keitel, John Goodman, et un paquet d’autres (univers Jim Jarmusch, les frères Coen, Tarantino)… Ils me plaisent, c’est tout.

L’actrice avec laquelle vous aimeriez passer la nuit (pas forcément à discuter) ?
Je m’en fous.

Le film le plus péniblement intello que vous ayez vu ?
Ordinairement, je me barre ou je zappe.

Si vous pouviez être un personnage de cinéma…
L’homme invisible, dans une cabane au fond d’une forêt loin des cons.

Le pire navet que vous ayez vu ?
Concernant le cinéma, je ne me rappelle que des bons moments. Désolé.

Votre premier film avec des hommes et des femmes tout nus qui font des câlins sans faire semblant ?
Angélique marquise des anges, le premier jour où je me suis aperçu que mon pantalon était vivant.

Et SEE tu partageais cet article ?

aidez See-mag à rester gratuit, sans pub et indépendant !

+ de SEE speak

Découvre notre boutique