Par Tramber

PHOTO : © Julien Panié / Nord-Ouest Films

Vincent et Néféli sont les meilleurs amis du monde et décident d’emménager en coloc. Une fois installés, ils se promettent de ne plus jamais tomber amoureux et de ne vivre que des histoires sans lendemain, d’autant que Vincent sort d’une rupture dont il a du mal à se remettre. Mais voilà, Vincent rencontre Julie.
Bienvenue dans la rom-com frenchie pur jus !
Victor Saint Macary, brillant scénariste et heureux initiateur du Brio d’Yvan Attal a donc décidé de nous offrir une comédie romantique – c’est écrit en énorme sur l’affiche – et autant le dire d’emblée, s’il s’en dégage quelque chose de sympathique, ce film laisse un peu sur sa faim.

Commençons par le « sympa » : les acteurs.

William Lebghil, aperçu dans Le Sens de la Fête -cool- mais aussi dans Aladin -argh-, et surtout dans la série Soda, porte le film et ne s’en sort pas trop mal en « Vincent mal dans sa peau ». Il arrive à nous dérider souvent grâce à son énergie comique et sa faculté à transmettre son humour d’un seul regard, mais trop souvent, le costume semble bien trop grand pour lui.

Margot Bancilhon, timidement remarquée dans Five, joue une Néféli totalement déjantée et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle met toute son énergie dans la « déjante ».
Camille Razat, en Julie timide mais qui sait ce qu’elle veut quand même, amène un peu de calme et de douceur dans une ambiance que chacun pourra qualifier d’hystérique.
Hystérie donc, à laquelle participe sans retenue Jonathan Cohen, qui s’il a pu nous faire marrer dans Coexister, en fait des caisses dans ce film. Et trop de caisses tue les caisse. Désolé pour cette expression « facile » mais c’est justement là que le bât blesse, la facilité.

C’est le côté beaucoup moins sympa.

Quand le film arrive à nous faire sourire, voire parfois rire, on est trop souvent rattrapé par des facilités de dialogue du style « Si tu veux que je me comporte en adulte, ne me traite pas comme un enfant », et ça, comment dire ? C’est pas possible.
On se dit alors que le talentueux Saint Macary du Brio s’est peut-être laissé un peu dépasser par la masse de travail que représente d’être à la fois à l’écriture et derrière la caméra, au four et au moulin, pour rester dans l’esprit.

Alors si vous avez moins de trente ans, que vous commencez toutes vos phrases par « vas y viens… » et que vous avez adoré Babysitting 1 et 2, ce film est possiblement pour vous.
Mais si vous avez été biberonné aux Mary а tout prix, Pretty Woman, Un jour sans Fin, tout Judd Apatow et j’en passe, inutile de payer votre place, vous risquez d’être sacrément déçus.

Un dimanche soir, dans quelques mois, ça passera sur Canal+, ensuite sur TF1 et là, après un bon plateau télé et quelques câlins sur le canapé, vous serez au top devant Ami-Ami.

Date de sortie : 17 janvier 2018 – Durée : 1h26 – Réal. : Victor Saint MacaryAvec : William Lebghil, Margot Bancilhon, Camille Razat… Genre : comédie romantique – Nationalité : française

Et SEE tu partageais cet article ?