Par Alexandre Poncet

En moins de trente ans, la figure du geek est passée de cinquième roue du carrosse à cible commerciale décisive. Disney a ainsi entamé il y a quelques années, une stratégie visant à séduire le nerd : rachat du catalogue des éditions Marvel ou signature d’un contrat avec George Lucas pour la poursuite de Star Wars… La firme continue sur sa lancée avec Les Mondes de Ralph. En braquant ses projecteurs sur un méchant de jeu vidéo rétro (délicieux mariage entre Rampage et Donkey Kong) qu’un cas de conscience va pousser à infiltrer les jeux voisins pour les bugger et menacer de les mettre au placard, le film de Rich Moore abat rapidement la carte de la citation à outrance. Certains caméos ultra-pointus, dont Q-bert et le bolide surarmé de Road Blaster, vont à l’évidence faire chavirer les gamers les plus nostalgiques.

Ancien pilier des Simpson et de Futurama, Moore s’avère un technicien virtuose doublé d’un évident connaisseur. Il rend avec Les Mondes de Ralph un hommage vibrant à la grande histoire du jeu vidéo, quand il n’appelle pas ouvertement son jeune public à se déplacer dans la salle d’arcades la plus proche. Restent toutefois deux problèmes conceptuels majeurs. D’une part, en enfermant deux tiers de sa narration dans l’environnement sucré d’un jeu de course pour fillettes, le film s’éloigne peu à peu de son argument de départ au profit d’une atmosphère visuelle à la Alice aux pays des merveilles, version Tim Burton (c’est tout sauf un compliment).

D’autre part, et c’est sans doute là le plus dommageable, le script élude la place du joueur au sein de la dramaturgie, alors même que le jeu vidéo repose sur une relation aussi brève qu’intense entre un être de chair et d’os et son avatar pixellisé. Du coup, on en viendrait parfois à se demander si l’on ne s’amuserait pas davantage une manette en main…

Date de sortie : 5 décembre 2012 – Durée : 1h48 – Réal. : Rich Moore – Avec : John C. Reilly (voix anglaise), François-Xavier Demaison (voix française)… – Genre : animation – Nationalité : américaine

Et SEE tu partageais cet article ?